skip to Main Content
La Faute D’orthographe Sème Le Doute Comme Une Fissure

La faute d’orthographe sème le doute comme une fissure

Une simple faute d’orthographe sème le doute dans l’esprit du lecteur sur la qualité du contenu proposé. Il s’agit parfois d’une simple faute de frappe. Pourtant, le doute est bien là. Comme on rénove les murs d’un bâtiment, on peut revoir les principales règles d’orthographe. Après quelques heures de formation, on communique avec fierté et la confiance est retrouvée. Des financements existent pour redorer les écrits : le CPF et les OPCOs.

La faute d’orthographe qui sème le doute

Lorsqu’on voit apparaître une fissure qui lézarde les murs, c’est inquiétant. Est-ce un sinistre important ou simplement la peinture qui s’écaille ?

Cette fissure, c’est comme les fautes d’orthographe dans les écrits. Est-ce une simple erreur d’inattention ? Ou est-ce un signe de mauvaise qualité des prestations ? Difficile de le savoir, c’est un risque à prendre ou à laisser. Maintenant le doute est installé dans l’esprit du client.

Revoir les règles de grammaire et de conjugaison en formation

Comme une façade qu’il faut rénover après de nombreuses années, les écrits méritent de se refaire une beauté.

ORTHOgagne s’appuie sur les connaissances déjà acquises, ce n’est pas la peine de tout casser ni de tout recommencer. En quelques heures de formation, ORTHOgagne explique la logique et donne les astuces. Les stagiaires s’entraînent avec des jeux de cartes et des formateurs de talent.

Communiquer en toute sérénité

Après un ravalement de façade, on est fiers de montrer un beau bâtiment. De la même façon, après une formation en orthographe on est également fier et plus confiant. C’est certain, ça va rassurer tous les clients.

Bonne nouvelle : le CPF et les OPCOs financent les projets de rénovation des écrits. Faites-en profiter à ceux que vous connaissez !

 

ORTHOgagne : je joue, je gagne, j’ORTHOgagne

#minuteORTHOgagne

Je suis un particulier et je souhaite mobiliser mon CPF

Je suis une entreprise et je souhaite former mes collaborateurs

Les bonnes manières de la langue (Juin 2021)

Back To Top