skip to Main Content
La Cocotte ORTHOgagne : Découvrez Quelques Curiosités

La cocotte ORTHOgagne : découvrez quelques curiosités

Si vous arrivez sur cette page, c’est que la cocotte d’ORTHOgagne a piqué votre curiosité. On vous explique les 4 défis d’orthographe que nous vous avons lancés. L’accord du mot « aucun », l’emploi du subjonctif, le participe passé des verbes pronominaux ou la conjugaison des verbes terminant par -DRE sont des difficultés fréquemment rencontrées à l’écrit. Investissez une minute pour satisfaire votre curiosité et gagner de précieuses minutes quand vous écrirez.

La cocotte ORTHOgagne, une minute de curiosité

En formation, nous aimons ponctuer nos interventions par quelques minutes de curiosité. Ces quelques minutes permettent un temps de respiration tout en apprenant avec plaisir des curiosités de la langue française. Vous trouverez ici un échantillon de ces défis appréciés par nos stagiaires qui sortent de formation avec l’envie de piéger leurs amis. Une discussion au restaurant ou pendant la pause-café, choisissez le bon moment pour en parler.

Ces quatre questions d’orthographe paraissent simples. Les réponses vous surprendront peut-être. Vous pensez que le français est une langue difficile, alors nous allons tenter de vous expliquer la logique grammaticale. Après une bonne explication, peut-être serez-vous convaincus que c’est finalement tout à fait accessible et logique ?

L’accord du déterminant « aucun »

La banque ne m'a compté...

Aucun ou aucuns ?
Bravo !
Le déterminant s'accorde avec le nom auquel il se rapporte. Ici le nom est "frais", ce mot est toujours pluriel (les frais), le déterminant "aucuns" prendra également la marque du pluriel. Si le nom existe au singulier, on choisira de l'employer au singulier car la logique est bien qu'aucun représente un singulier. Par exemple : Ces personnes ne m'ont posé aucun problème, le mot "problème" est utilisé au singulier, le mot "aucun" s'écrira donc au singulier.
Dommage 🙁
Le déterminant s'accorde avec le nom auquel il se rapporte. Ici le nom est "frais", ce mot est toujours pluriel (les frais), le déterminant "aucuns" prendra également la marque du pluriel. Si le nom existe au singulier, on choisira de l'employer au singulier car la logique est bien qu'aucun représente un singulier. Par exemple : Ces personnes ne m'ont posé aucun problème, le mot "problème" est utilisé au singulier, le mot "aucun" s'écrira donc au singulier.

L’emploi du subjonctif

J'aimerais que vous ...

Quand et comment utiliser le subjonctif ?
Bravo !
Toute la difficulté ici est de repérer l'emploi du subjonctif. Ce mode est lié à la notion de possibilité. Le mot "que" doit vous mettre la puce à l'oreille (ou parfois "qui" ou "quoique"). Vérifiez ensuite si vous êtes au subjonctif en remplaçant votre verbe par le verbe "faire" si vous entendez "fass..." c'est que vous êtes au subjonctif. Ici on dirait : J'aimerais que vous fassiez ... /gagniez ce match.
Dommage 🙁
Toute la difficulté ici est de repérer l'emploi du subjonctif. Ce mode est lié à la notion de possibilité. Le mot "que" doit vous mettre la puce à l'oreille (ou parfois "qui" ou "quoique"). Vérifiez ensuite si vous êtes au subjonctif en remplaçant votre verbe par le verbe "faire" si vous entendez "fass..." c'est que vous êtes au subjonctif. Ici on dirait : J'aimerais que vous fassiez ... /gagniez ce match.

L’accord du participe passé des verbes pronominaux

Ils se sont ...

Accord du participe passé des verbes pronominaux
Bravo !
L'accord du participe passé des verbes pronominaux se fait avec le COD placé avant le verbe. Ici, le mot "se" est le COD du verbe "se rencontrer", il est avant le verbe et représente un pluriel "ils". Pour le verbe "se plaire", il n'y a pas de COD. Le pronom "se" est ici un COI car il répond à la question "à qui". Quand il n'y a pas de COD, il n'y a pas d'accord.
Dommage 🙁
L'accord du participe passé des verbes pronominaux se fait avec le COD placé avant le verbe. Ici, le mot "se" est le COD du verbe "se rencontrer", il est avant le verbe et représente un pluriel "ils". Pour le verbe "se plaire", il n'y a pas de COD. Le pronom "se" est ici un COI car il répond à la question "à qui". Quand il n'y a pas de COD, il n'y a pas d'accord.

La conjugaison des verbes se terminant par -DRE

... l'utile à l'agréable.

Comment conjuguer les verbes en DRE ?
Bravo !
Les verbes se terminant par -INDRE perdent leur "D". La deuxième réponse est fausse parce que le "T" n'est pas une terminaison possible de la première personne du singulier (JE).
Dommage 🙁
Les verbes se terminant par -INDRE perdent leur "D". La réponse B est fausse parce que le T n'est pas une terminaison possible de la première personne du singulier.

Pour connaître la règle en détail

La cocotte ORTHOgagne à partager sans modération

Si le défi vous a plu, téléchargez et transmettez la cocotte d’ORTHOgagne à vos amis, familles, collègues, … C’est amusant et enrichissant, une belle occasion de revoir certaines règles oubliées depuis plusieurs années. Une fois remémorées, ces règles faciliteront votre quotidien.

La cocotte a été réalisée par APE COM’ Webullition

Une formation pour retrouver la sérénité

Pour les traumatisés de l’orthographe ou pour les bons en orthographe qui ont été déçus de s’être trompés, une piqûre de rappel en orthographe s’avère très efficace. Premièrement, il suffit de quelques heures de formation pour redorer son blason. Deuxièmement, notre approche par le jeu rend le sujet très accessible. Troisièmement, quelle que soit votre motivation, nous sommes à votre disposition pour vous (re)donner les clés des écrits de qualité ! Finalement, si vous êtes un particulier, choisissez votre formule éligible au CPF. Et pour les entreprises choisissez la modalité la plus adaptée.

 

Back To Top